08/10/2017

UN SILENCE COMPLICE

UN SILENCE COMPLICE

 

 

La Belgique n’est, au fond, pas un pays de grands sentiments. Mais, il y eut certaines exceptions en dehors de l’engouement quelquefois pour des exploits des Diables Rouges. Ainsi, après la découverte des corps de Julie, Mélissa, An et Eefje, et l’éclatement de l’affaire Dutroux, on put assister à une Marche Blanche de près de 100.000 personnes qui se réunirent et marchèrent pour crier leur indignation, mais, simultanément, ces personnes étaient porteuses d’un message de paix et de foi en l’avenir pétri d’humanité.

 

En Allemagne, en 1933, dès l’avènement d’Hitler fin janvier, certains intellectuels quittèrent le pays, car ils ne voulaient pas que leur qualité d’«allemand» eût pu être associée à cette marée brune qui venait d’envahir le Reichstag de même que les services de police et de sécurité. Il y eut, dans le monde et à diverses époques, d’autres manifestations fortes, symboliques voire iconiques, du désaveu public d’intellectuels, d’artistes ou d’une frange représentative de populations après que des actes contraires à la décence, à la rationalité, à l’humanisme, eurent été commis.

 

Récemment, à Marseille, fut commise la dernière horreur en date en Europe occidentale par des fous de Dieu imbus d’une idéologie d’Islam radical où misogynie, haine des ‘mécréants’, croyance en une supériorité religieuse, conduisent à de la barbarie digne d’hommes de l’âge de la pierre ou des cavernes. Un imbécile – musulman de confession puisqu’il cria le signe de ralliement et d’allégeance à Daesh ‘Allahu Akhbar’ - s’attaqua au couteau de dos à deux jeunes femmes et les poignarda. L’exemple typique d’une dérive religieuse qui, au départ d’une idéologie de confrontation entre croyants musulmans et kafirs, permet à n’importe quel imbécile de s’attaquer à n’importe quel non-Musulman au nom d’un mouvement autoproclamé et qui, même s’il dit s’appuyer sur des textes religieux, n’a aucune légitimité autre que celle – totalitaire – dont se servirent par le passé des dictateurs comme Hitler, Mao, Staline ou l’actuel Kim.

 

Bon, dans l’ordre des choses de notre monde actuel, s’attaquer à des jeunes filles, les poignarder par derrière alors qu’on est soi-même un homme, dépasse l’entendement et classe cet acte dans ce qu’il y a automatiquement de plus odieux, répugnant, inhumain, barbare. Merah avait aussi été une espèce semblable de héros, tuant des militaires par derrière ou tuant de très jeunes enfants juifs dans une cour d’école. Et, il y eut en France des jeunes décervelés pour admirer de tels crimes odieux Néanmoins, y a-t-il en France ou en Belgique, parmi les personnes sensibles, rationnelles et dotées d’un QI supérieur à celui de crétin, d’obédience musulmane, une seule qui croirait un instant que de tels actes barbares, d’une lâcheté incommensurable, puissent conduire ceux qui les ont commis au Paradis et leur faire rencontrer les houris que chante le Coran?

 

Je me serais attendu, dans les heures ayant suivi cet odieux attentat à Marseille, ou dans les jours suivants, à ce que 20.000, 50.000, 100.000 Musulmans aillent dans les rues des villes, cités, banlieues, pour clamer tout haut et en public que ces actes barbares sont le fait de crétins, de petits criminels dévoyés, de barbares qui ne peuvent se revendiquer de la qualité d’êtres humains et, encore moins, de fidèles de l’Islam. Je me serais attendu à ce que les autorités religieuses répudient de l’Islam de tels barbares.

 

Je regrette de devoir le dire, mais, en l’absence de messages forts et sans équivoque de la part d’intellectuels musulmans en France ou en Belgique, en l’absence de lyrics aussi percutants fustigeant l’action de ces barbares et lâches venant de rappeurs français {qui n’ont jamais eu peur de fustiger la police, la société française, les inégalités, les délits de sale gueule, etc.}, en l’absence de manifestations de masse de Musulmans de France ou de Belgique dénonçant clairement l’usurpation que font ces criminels décérébrés de l’Islam, il faut admettre que le silence de ces Musulmans est à tout le moins complice. Même si la majorité d’entre ces femmes, hommes et adolescents musulmans n’approuve pas l’attaque au couteau ou les tirs d’arme de poing et par derrière sur des non-Musulmans, leur silence est équivoque et pourrait être qualifié de complice. De quoi, de qui ont-ils peur?  Les radicaux susceptibles de passer à l’acte, à les attaquer eux à cause de leurs opinions différentes, sont quelques centaines tout au plus. Et eux, ces silencieux coupables de laisser une frange imbécile et barbare parler en leur seul nom, des millions.

 

Rappelons-nous, une des mères d’un des soldats français tué par Merah a entrepris de faire le tour des collèges et lycées pour parler de son expérience mais, surtout, pour appeler tous ces jeunes - qui parfois pourraient s’enthousiasmer à tort pour ces glorieux actes commis au nom de Daesh -, à la raison, et leur faire comprendre qu’il y a une différence fondamentale entre les préceptes du Coran tels qu’il sont été écrits et les actes barbares que commettent des écervelés au nom de l’Islam.

 

Ce serait bien si des gens comme Sinik, Diam’s {qui porte le voile depuis son mariage}, Tariq Ramadan, des vedettes du paysage audiovisuel ou du cinéma, assumaient - dans une marche blanche de la dignité humaine semblable aux combats que menèrent Gandhi et Martin Luther King – la tête d’un mouvement tendant à restituer aux Musulmans de France mais aussi de Belgique également touchée par cette vague imbécile de terrorisme à faciès d’une radicalité armée barbare leur religion actuellement dévoyée en leur nom. S’ils clamaient, disaient, écrivaient, tout haut et sans équivoque que ces jeunes terroristes ayant commis ces actes au nom de l’Islam depuis janvier 2015 en France et en Belgique {tout comme au Royaume-Uni et en Allemagne par la suite ou aux États-Unis} sont des dévoyés, des écervelés, des barbares méritant à peine le nom d’être humains, des anthropoïdes dignes de l’âge de la pierre, et que leurs revendications religieuses sont imbéciles et irrationnelles car contraires aux principes mêmes de l’Islam qui acceptent d’autres religions {le judaïsme est proche de l’Islam dans ses fondements, cfr. par exemple le sacrifice d’Abraham}.

 

Dire «pas en notre nom» n’est pas suffisant. Il faut que les imams, les intellectuels, la population civile, les commentateurs ou acteurs du paysage audiovisuel ou de cinéma, les rappeurs, les chanteurs, les écrivains ou philosophes, décrivent ces petites frappes lâches et décérébrées pour ce qu’elles sont: des criminels de droit commun, des barbares dignes de l’âge de la pierre, d’odieuses créatures, qui se targuent et se revendiquent d’une idéologie religieuse dont ils ne connaissent en réalité aucune des bases, aucun des fondements, et qu’ils trahissent et dénaturent.

 

Hitler, Mao, Staline, entre autres, se sont approprié des idéologies qu’ils ont dénaturées et trahies. Ces fous de Dieu, ces Islamistes radicaux, ces décérébrés du Coran, s’approprient une religion qu’ils dénaturent et trahissent. Il faudrait que les Musulmans de France, de Belgique, d’Allemagne, du Royaume-Uni, s’élèvent en masse contre de tels agissements. Et qu’on voie et entende qu’ils le fassent. MAINTENANT SANS PLUS TARDER!

17:36 Écrit par ro-bin | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Écrire un commentaire