26/12/2014

VOEUX DE NOUVEL AN!

 

 

Photo d’un chiot, fournée de 6, dans une ferme près de chez nous; cette photo me plaît car on dirait que ce chiot à l’air triste sait qu’il y a l’État islamique dans le monde et le gouvernement suédois en Belgique et on a l’impression qu’il n’attend pas trop de bien de notre univers terrestre…on lui souhaite tout de même de très bons maîtres, humains, attentionnés qui lui rendront le sourire.

 

À tous ceux qui ont eu le courage de me lire et de me supporter en 2014, mes meilleurs vœux pour cette année astrologique démarrant en janvier 2015.

-------------------------------------------------------------------------------------------------

Qui dit Nouvel An dit cadeaux.  Me transformant en Père Noël tardif ou Bon Samaritain (qui n’est pas une ordure !), je vais distribuer les cadeaux adéquats à certaines personnalités de choix, belges ou étrangères.  Et, personnalité est parfois un mot trop élevé pour décrire certaines d’entre elles.

-------------------------------------------------------------------------------------------------

Au Premier Ministre belge, le Gai Luron devant l’éternel qui a perdu le Nord, un guide de la Suède pour lui rappeler comment la population des travailleurs de ce pays fit barrage aux patrons à Adalen en 1931 (cf. le film de Bo Wiberg).  Ce qui fut le début d’une formidable épopée où, au fond, l’État subvenait aux besoins de sa population ‘du berceau à la tombe’, ce qui en vérité fit la grandeur de ce pays et le catapulta parmi les pays les plus riches, les mieux éduqués et au plus haut niveau de vie au monde.  Également, un guide de l’histoire contemporaine de l’Autriche dans lequel il pourra lire qu’un certain Belge du nom de Louis Michel (tiens-tiens, le même nom, troublant!) décréta jadis un boycott diplomatique de ce pays à la suite de l’entrée de néonazis au gouvernement.  Et puis, puisqu’il semble en rire, de gros et bons sachets de frites et de mayo bien gluants question de relancer la vente de ces produits maintenant que Bart De Wever n’en mange plus tellement.

 

En Belgique, à un ministre de l’intérieur et à un secrétaire d’état chargé du rapatriement des illégaux, le bon Samaritain du Nouvel An apportera ‘Mein Kampf’, l’œuvre magistrale et immémoriale d’Adolf Hitler, afin qu’ils sachent pour quelles raisons ceux qui avaient décidé de collaborer et de trahir leur pays le firent.  À condition que leurs cerveaux raplapla habitués à la fréquentation de ces traîtres, de ces amoureux du nazisme et du svastika soient capables de discerner entre ce qui s’appelle ‘le bien’ et ‘le mal’, une matière qu’on enseignait jadis.

 

À une ministre plutôt ridicule en charge de la mobilité, tout d’abord un manuel d’arithmétique pour lui apprendre à compter, ensuite un ouvrage du genre ‘Comment parler avec aisance en public sans paraître trop idiot’, très basique. Ce dernier manuel, ouais, évidemment, mais je n’y fonde pas trop d’espoirs parce que je doute qu’un jour elle arrive à s’exprimer avec l’aisance et la sûreté d’un Besancenot ou d’une Polony.  Si elle parvenait déjà au niveau de verbiage de Nabilla, ce serait à coup sûr un progrès, mais il lui manquera toujours le look et la bosse des maths.

 

Au Ministre de l’Agriculture Borsu, le Bon Samaritain a préparé un projet d’arrêté royal à sa signature proposant de confiner durant cinq ans tous les ministres et secrétaires d’état du gouvernement actuel avec interdiction d’antenne et d’interviews parce que pour ce qu’ils ont à dire ou à montrer en fait de réalisations politiques…

 

Au bourgmestre d’Anvers, Bart De Wever, je souhaite qu’il se réinscrive aux cours d’Histoire d’ne quelconque université flamande.  Car un historien (ce qu’il est) qui dit que la collaboration était une erreur ou que les excuses de l’ancien bourgmestre anversois pour la collaboration des autorités communales et de la police anversoises lors de la traque des Juifs étaient une erreur, n’est pas digne de son diplôme, à moins que ce terme d’erreur ne soit volontairement réducteur dans une famille politique où on a encore la nostalgie de ce bon vieux temps de jadis.

 

Au gouverneur de la Banque nationale belge, peut-être un bouquin sur Keynes afin qu’il cesse d’ânonner ces discours néolibéraux (qu’il entend chez Merkel et Cameron) et ne parler que de serrer la ceinture des travailleurs et bénéficiaires sociaux (pas la sienne évidemment), et qu’il se mette enfin à réfléchir – peut-être – sur d’autres méthodes de relance d’une économie défaillante comme par exemple celles de taxer les plus riches et d’augmenter le pouvoir d’achat du citoyen lambda.  Ou de réduire son propre traitement à la Banque Nationale?  Ou de se voir confiné à ne plus paraître à la télé ni donner d’interviews ou de communiqués aussi arriérés.

 

Au Roi et à la Reine de Belgique, je souhaite de nombreux Te Deum et autres festivités religieuses dans des églises catholiques afin qu’ils indiquent ainsi qu’ils sont bien les Roi et Reine de tous les habitants de Belgique, y compris les Juifs, Musulmans, Protestants, Adventistes, témoins de Jehovah, athées, agnostiques et non-croyants. N’est-ce pas le Prince Philippe qui jadis avait dit lors d’une interview qu’ ‘il ne concevait pas qu’on puisse ne pas être croyant’.

 

Et, pour la musique des concerts royaux, où Mozart ne le cède en rien à Haydn ou Händel, rappelons à ces ‘mélomanes’ Royaux qu’il y a aussi d’autres types de musiques populaires et bonnes dans le monde, le jazz, les musiques dites folkloriques, le blues, le rock, la musique noire (funk, par exemple).

 

À Adamo que j’ai entendu hier soir chantant lamentablement ‘Et Maintenant’ (de Bécaud si je ne m’abuse), je lui souhaite une greffe de voix car entendre de telles sons disgracieux me déplaît.  Mais, il n’est pas le seul, combien de ces chanteurs en vogue en France ou en Belgique n’ont qu’une idée approximative de ce que sont des notes et de la façon dont on les pose, justes.  Déjà entendu parler d’Axelle Red ou de Vanessa Paradis?

 

Aux Assises de Liège et à leurs juges (juge plus juré), rappelons peut-être un principe de droit constitutionnel fondamental, à savoir que tous les Belges sont égaux devant la Loi.  Si on dit maintenant qu’avoir mis à mort un homosexuel est une circonstance aggravante, veut-on dire que la mort d’un homosexuel est plus terrible, plus injuste, plus condamnable que la mort d’une femme ou d’un enfant, voire de cinq enfants ou la séquestration et l’assassinat de jeunes filles ou gamines?  Si je suis fondamentalement pour les droits des homosexuels et soutiens le mariage et l’adoption homosexuels, je soutiens aussi les femmes, hommes, enfants, vieillards, Musulmans, Juifs ou étrangers, SDF, qu’on tue et, pour moi, un meurtre est un meurtre, un assassinat est un assassinat, c’est toujours brutal et injuste.  Avec, c’est vrai, parfois des degrés dans l’horrible.  Mais laisser mourir de faim deux fillettes n’est-ce pas là également une circonstance aggravante ou avoir tué ses cinq enfants?

 

À Dutroux, le Bon Samaritain espère qu’il aura un régime de détenu de droit commun finalement et qu’on le sortira de son isolement néfaste pour sa santé, et, qu’en 2015, enfin, il pourra manger en compagnie de ses codétenus et prendre une douche en compagnie de ses amis de prison.  Et, si par hasard, il y avait de vilains bonshommes qui devaient l’agresser ou lui taper dessus (‘ils auraient leurs raisons’ comme dirait notre jambon national), eh bien, peut-être ainsi comprendra-t-il ce qu’est la peur et pourra-t-il s’imaginer ce qu’ont dû éprouver ses victimes.

 

Pour Zemmour et Trierweiler, comme cadeau les œuvres complètes de Proust afin qu’ils sachent la différence – au-delà du niveau de l’écriture – entre créer et démolir, entre faire œuvre d’art et geindre de manière pitoyable et publique. Ah, la France est entrée en délestage intellectuel et culturel, quand on constate que de tels faux apôtres vaniteux font un succès de vente.

 

Et, parlant de lumières, puisque Nabilla est sortie de prison, enfin certaines émissions de débats et d’idées vont redevenir ce qu’elles étaient auparavant, sur le plan intellectuel, précisons.  Inutile en 2015 de regarder les débats de Calvi, Ruquier ou Taddeï, c’est ailleurs qu’on puisera sa substantifique moelle intellectuelle.

 

Aux policiers américains blancs, nous leur offrirons des pistolets à eau tandis qu’aux Noirs interpellés en rue par des policiers blancs, nous offrirons à l’avance des drapeaux blancs, signe de reddition inconditionnelle.  De grands, d’immenses, drapeaux blancs.  Make Love, don’t shoot!

 

Au Pape, nous offrirons peut-être un cours de rattrapage en biologie question de lui rappeler que la race humaine est constituée d’hommes et de femmes.  Et que certains de ces hommes et de ces femmes ont une orientation sexuelle qui fait frémir les opposants français au mariage pour tous, y compris au sein du Vatican et de l’église catholique.  Que d’autres, tout à fait hétérosexuels mais divorcés, eh bien, peut-être bien qu’ils aimeraient se remarier à l’église, sans anathème, sans stigmate.

 

Ce fut finalement une année riche en événements, 2014, mais pauvre sur le plan culturel du moins dans les médias belges.  Si on a diffusé pas mal de matches de foot et de tennis, on a vu peu d’émissions vraiment culturelles.  On est entré dans l’ère de l’entertainment (variétés) et pour ceux qui sont cultivés, en 2015 comme pour les années précédentes, il faudra se retirer dans sa Tour d’Ivoire, cultiver son jardin secret et ne partager avec personne ces amours personnelles de musiques, de littératures, de peintures, de cités culturelles, de musées, de films qu’on a acquises au fil des ans.

 

13:34 Écrit par ro-bin | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Tous les belges sont effectivement égaux devant la loi et dans la loi il y a le Code Pénal qui prévoit pour tout délit, infraction, crime, soit des circonstances atténuantes, soit des circonstances aggravantes qui respectivement allègent ou alourdissent la peine. Dans les circonstances aggravantes, aussi bien en correctionnelle qu'aux assises, figurent l'homophobie, l'antisémitisme s'ils sont un des mobiles du crime, ainsi que l'infanticide. La liste des circonstances aggravantes pouvant être retenues est longue et donc laisser entendre que ces individus n'auraient pas bénéficié d'un procès ou jugement équitable est selon moi erroné.

Écrit par : Goossens | 27/12/2014

Ce n'est que depuis la réforme de la procédure en cour d'assises en 2010 que le jury doit motiver dans le détail ses décisions. Le procès Dutroux a eu lieu en 2004; tous les accusés ont été condamnés à des peines différentes et je vois que pour Martin on a retenu la circonstance aggravante d'avoir entraîner la mort.
Le procès qui vient de se dérouler à Liège est le deuxième procès en Belgique où est retenue la circonstance aggravante d'homophobie. Mais j'imagine
qu'il y a eu dans le passé des homosexuels assassinés sans qu'il y ait circonstance aggravante d'homophobie car ce n'était pas là le mobile du crime. De même en France il y a eu cette horrible affaire Ilan Halimi où la victime a été choisie non seulement pour commettre le vol mais parce qu'il était juif. Et je suis sûre que battre un SDF à mort uniquement parce qu'il est SDF est considéré comme une circonstance aggravante. D'ailleurs le Code Pénal prévoit que la peine peut être alourdie lorsque les mobiles du crime ou du délit est la haine, le mépris ou l'hostilité à l'égard d'une personne en raison de sa prétendue race, de sa couleur de peau etc.

Écrit par : Goossens | 27/12/2014

Les commentaires sont fermés.