31/10/2014

LE NOUVEAU PROGRAMME DE LA N-VA

Je viens de mettre la main sur le nouveau programme de la N-VA.  En effet, à la suite des critiques entendues un  peu partout en Belgique, la N-VA a tenu compte des critiques justifiées et à l’issue d’un congrès animé a décidé de changer de visage et de politique. Le programme ci-dessous, communiqué en exclusivité, a été approuvé la semaine dernière à une majorité confortable des deux tiers des membres présents ou représentés, ce qui, avouons-le, coupe l’herbe sous les pieds de ceux qui prétendaient que la N-VA était pro-ceci, anti-cela, etc. sans rien y connaître au fond:

 

  1. La Nieuwe-Vlaamse Alliantie (N-VA) est un parti qui prône l’Union et l’Indivision du Royaume de Belgique et qui respecte la Constitution Belge ainsi que toutes les entités fédérées (Régions, Communautés), ses Provinces et ses Communes.  Elle se battra de toutes ses forces pour que soient à jamais préservées l’intégrité territoriale et la fonction royale.  Elle reconnaît que l’intégrité territoriale et la fonction royale sont le nécessaire socle sur lequel s’appuie notre Démocratie.  ‘L’Union fait la Force’ n’est pas pour nous un principe dépassé, il est le moteur de notre action au sein de la démocratie belge.

  2. Bruxelles est la Capitale du Royaume de Belgique et en tant que telle, elle a le droit à la totale autonomie d’administration et de gestion et à une contribution de la part des entités régionales et communautaires en contrepartie des tâches de nature internationale ou d’intérêt national qu’elle assume habituellement.  La N-VA accepte que, dans les faits, Bruxelles est une ville à majorité francophone recelant également une diversité culturelle qui constitue un enrichissement du pays tout entier.  Ses institutions culturelles, scientifiques, ses musées, font partie intégrante du patrimoine belge dans sa totalité et, de ce fait, doivent être soutenus par l’ensemble des régions et des communautés du pays, Bruxelles étant la carte de visite du Royaume.

  3. La N-VA est un parti pluraliste qui défend le droit de tout un chacun à vivre comme il l’entend dans n’importe quelle région du pays, à s’exprimer sans contrainte, quel que soit sa race ou sa couleur, ses convictions religieuses, philosophiques, politiques et ses choix sexuels.  La Belgique est une Terre d’Accueil et, en tant que telle, chaque étranger, chaque réfugié a le droit fondamental de venir s’établir dans n’importe quelle Région du Royaume de Belgique et de se voir assisté par les instances officielles qui subviendront à ses besoins physiques, mentaux, son confort, sa nourriture, et son logement, sans contraintes.  La N-VA reconnaît que le droit à l’asile est inhérent à notre Condition Humaine et soutiendra toutes les initiatives publiques ou privées d’aide ou d’entraide des immigrés, illégaux ou sans –papiers qu’un sort défavorable aurait conduit vers notre Terre d’Accueil.

  4. La liberté individuelle étant le fondement de notre mouvement, il n’est pas question qu’il puisse être imposé à quiconque des parcours d’intégration ou des conditions de logement ou d’accès au territoire spécifiques.  Chacun est le bienvenu là où bon lui semble et l’État ou les entités fédérées ont le devoir de subvenir aux besoins des plus démunis.  De toute évidence, si des étrangers, illégaux ou sans-papiers désirent ne pas s’intégrer, ne pas apprendre la langue de la Région où ils habitent, c’est là leur droit en tant qu’êtres humains, conformément à la Déclaration Universelles des Droits de l’Homme.  De même, en vertu de ce principe de liberté fondamentale, chaque fonctionnaire peut porter, dans le cadre de sa fonction, les vêtements et couvre-chefs qui lui plaisent ou qu’une religion est susceptible de lui imposer.

  5. Le renvoi des illégaux est interdit car contraire aux principes d’humanisme qui guident notre Parti et notre Mouvement.  Le seul renvoi autorisé d’un étranger, illégal ou sans-papiers, vers le pays d’origine, ne peut se concevoir qu’en cas de décès de l’intéressé et, compte tenu de son vœu formel de rapatriement post-mortem.  Le Parti luttera de toutes ses forces contre les partis d’extrême droite qui prônent des mesures radicales à l’encontre des immigrés, des illégaux et des sans-papiers.  Ces personnes ont une valeur ajoutée, -quelle que soit leur race ou origine -, et nous nous enrichissons au contact de ces différentes cultures et personnes.

  6. Le Parti s’oppose à toutes formes de censure en matière culturelle.  Il s’oppose à toute restriction budgétaire dans ce domaine fondamental pour la survie de notre espèce.  Il s’opposera également de toutes ses forces à des mesures gouvernementales qui envisageraient des diminutions budgétaires pour les associations à caractère d’entraide sociale ou de solidarité interraciale.

  7. Le droit à l’éducation est sacré, donc le Parti s’opposera à toute forme de hausse du minerval. Il luttera de toutes ses forces pour faire admettre une législation permettant aux plus démunis d’accéder aux études supérieures, par le biais de bourses d’étude ou de prêts à zéro pour cent octroyés aux élèves et étudiants.

  8. Le Parti reconnaît que la collaboration avec l’occupant nazi durant la Seconde guerre mondiale fut un crime, une participation à des crimes de guerre, des crimes contre l’humanité et un génocide.  Il s’opposera fermement à toute tentative gouvernementale pour faire blanchir le casier judiciaire des traîtres à la Patrie ou contre toute tentative de faire passer une législation de pardon généralisé ou d’amnistie légale à ceux qui trahirent Notre Pays.

  9. Le Parti prône l’entente fraternelle entre Wallons, francophones, Bruxellois et Flamands et, à cet effet, il proposera la destruction de la Tour de l’Yser dans sa mouture actuelle – jugée offensive – et proposera son remplacement par une Tour pluraliste, surmontée du drapeau belge et avec, dans la cour d’accès, une statue de Notre Roi Philippe de Belgique.

  10. Le Parti déclare solennellement que la pluralité doit être la règle de base de notre vie commune.  Il reconnaît l’importance du modèle consensuel et paritaire qui permet, au niveau privé  tout comme au niveau public, que l’État fonctionne bien grâce à la coopération des représentants de toutes les forces vives de la Nation belge, à savoir les patrons des grosses, moyennes et petites entreprises, les Syndicats représentatifs des travailleurs, les Mutualités, ainsi que les représentants de certaines associations garantes de la défense des droits élémentaires des consommateurs.  Il reconnaît que le droit à la grève est un droit fondamental, un des socles de la Nation moderne et que toute tentative d’atteinte à ce droit fondamental sera opposée fermement par la N-VA.  Il accepte que dans certains cas, des grèves sauvages puissent se manifester et indique qu’il ne sera jamais question d’imposer des sanctions financières ou administratives aux prolétaires qui auraient eu recours à ce droit que garantit une saine gestion de l’État.

  11. Le Parti reconnaît que le système capitaliste a des failles et qu’il incombe à notre Société de rechercher d’autres voies économiques.  Il le fera en coopération avec les Syndicats, les Patrons et les représentants des entités fédérées.  La coparticipation est un objectif à atteindre, avec égalité de voix au sein des conseils d’administration pour les représentants du patronat tout comme pour ceux des syndicats.

  12. La N-VA juge que la malbouffe est nocive pour la santé, de même que les sous-sols, eaux de rivières, ruisseaux, fleuves, atmosphère, pollués.  La N-VA sera active sur le terrain de la défense de la santé et, si nécessaire, se battra pour faire accepter des lois à l’échelle fédérale rendant notre Air, notre Sol, notre Sous-sol, nos Logements, nos Corps, plus purs et conformes aux normes sanitaires en vigueur dans les pays à développement élevé.  IL y va de Notre Avenir à Tous!

  13. L’Union Européenne est Une et Indivisible et le Parti prône l’entente fraternelle entre tous les peuples de l’Union.  Il se battra pour s’opposer à l’extrême droite européenne, aux poussées sécessionnistes ainsi qu’aux injustices à l’égard des immigrés, des illégaux et des sans-papiers.  Il y va de notre dignité d’êtres humains et de Notre Humanisme Fondamental.

  14. La N-VA refusera toute adhésion au sein de son Parti de toute personne qui, par ses actes, paroles, faits, contreviendrait aux principes de base guidant sa Nouvelle Pensée Politique (la NPP, en néerlandais la NPG).

16:26 Écrit par ro-bin | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.