11/08/2014

Le droit à l'imbécillité - L'éloge de l'imbécillité

 

Le droit à l’imbécillité aurait dû être garanti par la déclaration universelle des droits de l’homme, tout comme le droit à la liberté d’expression, de rassemblement, d’opinion ou de pratiquer un culte de son choix.  Je regrette amèrement qu’on n’y ait jamais pensé car quand je vois le nombre d’imbéciles qui font des déclarations à l’emporte-pièce que reprennent fidèlement les organes de presse, je crois qu’il faudrait de toute urgence créer une ONG du genre ‘Imbécillité Sans Frontières’ et envoyer tous ces apôtres et minus habens de la médiocrité neuronale et synaptique en mission auprès de plus jeunes afin de leur enseigner l’art de la bêtise verbale ou écrite.

 

 

 

Commençons par cette déclaration d’un certain membre du CD&V, Hassan Aarab, qu’a-t-il déclaré de spécial, cet archange de la nullité toutes catégories: ‘Selon moi, jadis et sciemment, les Allemands n’ont pas exterminé tous les Juifs, de manière à ce que maintenant nous puissions bien réaliser pourquoi il {Hitler, qui d’autre ?} était occupé à exterminer les Juifs.[a]

 

 

 

Passons sur l’aspect antisémite et l’appel à la haine raciale, indéniables et dont s’occuperont activement les organisations représentatives des Juifs de Belgique.  Ce qui me sidère, c’est le niveau d’imbécillité de ce personnage parce que, si on met de côté l’aspect purement antisémite du propos (le plus important, je le concède, mais moi je m’intéresse ici à la décrépitude neuronale des gens, j’ai écrit quantité d’autres articles sur la Shoah…), que retient-on?  Hitler, ce génie qui pouvait anticiper à 70 ans l’avenir, avait sciemment décidé de ne pas exterminer tous les Juifs, (1) afin de permettre la création de l’État d’Israël et (2) pour qu’on puisse condamner les frappes et bombardements israéliens actuels dans la bande de Gaza.

 

 

 

Excusez-moi du peu, mais plus crétin que cela sur le plan mental, et tu meurs.

 

 

 

Mais il y a d’autres gus du même genre dans la sottise tous azimuts.  Le parlementaire européen du parti Ukip du Royaume-Uni, Bill Etheridge (retenez ce nom !) vient, lui de déclarer textuellement et accrochez-vous à votre siège car c’est du solide : ‘Adolf Hitler fut le plus fascinant et vigoureux orateur public qu’on ait jamais eu.’  L’articulet ajoute, citant l’auteur de ce propos, que les jeunes pourraient s’inspirer de son talent d’orateur {de Hitler, pas d’Etheridge}, ils en auraient beaucoup à apprendre.[b]

 

 

 

Je vois cela d’ici, prenons un discours célèbre de Hitler et faisons-le lire, disons par un des leaders du Hamas, pour voir ce que cela donnerait ?  Je vais à nouveau être prophète, aujourd’hui: si la juiverie financière internationale, hors d’Europe et en Europe, réussissait à précipiter encore une fois les peuples dans une guerre, alors la conséquence  serait l’anéantissement de la race juive…’[c]  Qu’a-t-il dit l’imbécile ‘fascinant et vigoureux’?  OUAIS !

 

 

 

Une interview d’un libraire flamand ‘Surtout pour vous-même, un livre peut être un investissement (…) Pour chacun il y a un livre.[d]  Un livre?  J’ai eu un collègue qui avait un ami qui lui a dit un jour qu’il ne lisait pas des livres, ou de la littérature, mais des pans entiers de littérature.  J’ai ainsi connu une sotte qui, une partie d’une soirée et d’une nuit (en mai 1977, lors d’une party de 20.00 à 08.00 heures) m’a parlé du « Petit Prince » qu’elle trouvait génial et c’était sans doute la seule chose qu’elle avait jamais lue. Ces apôtres du livre unique sont soit sots soit des fanatiques. Moi qui lit près de 200 livres l’année en 5 langues, si on me demandait de citer un livre, j’en serais incapable, vingt auteurs certes ou trente mais UN LIVRE?

 

 

 

Je lis dans Moustique (no. 32 page 97) que les imbéciles en Belgique vont à nouveau pouvoir se régaler car la série ‘Les Kardashian’ revient pour la 7e saison sur Plug RTL à partir du lundi 11 août.  Bien on critique cette chaîne pour son manque de culture, évidemment. Que dire pour celle qui, le même jour – il s’agit de la RTBF – LA CHAINE CULTURELLE PAR EXCELLENCE – passe ‘Drôle de bêtisier’ (l’exploration des moments les plus détonants de la télévision d’après ce qu’en dit Moustique dans le descriptif de l’émission).  Evidemment quand on a le QI (kèskessa ?) au niveau d’un certain monsieur d’Ukip ou de celui du monsieur du CD&V, peut-être que lorgner les belles formes des Kardashian et leurs tumultueuses aventures familiales et extra-familiales, ou se taper les fous rires et chutes fracassantes du Bêtisier, cela produit une légère secousse dans l’une ou l’autre synapse en attente de flux ‘fascinant et vigoureux’ chez nombre d’imbéciles.  Qui sait ?  Et, l’un des présentateurs du ‘Drôle de Bêtisier’ ne s’y trompe pas pour séparer le bon grain de l’ivraie crétine, ne dit-il pas ‘La télévision bien gérée, c’est une source d’apprentissage et ça marche vraiment.  Je crois à ce côté «télé culturelle pour tous». (même numéro de Moustique, un bon cru!).  Qui est-il pour parler de culture, lui, yaka voir ses émissions, n’est-ce pas lui qui présente conjointement ‘C’est du Belge’ autre émission culturelle phare?

 

 

 

Mais on peut être bardé de diplômes et une soi-disant sommité dans un domaine scientifique pointu, on n’est pas à l’abri de l’imbécillité même inconsciente.  Dernièrement, je lis un article dans une matière, je ne dirais pas qui me tient à cœur mais qui m’est proche, sur la non-nécessité de procéder à un screening systématique de tous les hommes de plus de 55 ans pour la détection du cancer de la prostate via l’indicateur spécifique PSA par prise de sang.  Qu’écrit ce monsieur Hans Van Brabant, médecin-expert auprès du ‘Centre Fédéral de Connaissance pour les Soins de santé’, au sujet des suites d’un test sanguin de l’indicateur spécifique appelé PSA (que tous les aficionados des maladies de la prostate comme moi connaissent trop bien), dont la valeur normale est 4. Tout d’abord un paragraphe m’a sauté aux yeux et m’a fait bondir d’indignation face à une telle méconnaissance humaine : ‘Chacun est convaincu que le test renferme des inconvénients pour beaucoup d’hommes (…) Si mille hommes subissent un screening durant dix ans, au minimum pour 150 d’entre eux, on fera une biopsie de la prostate parce que le test de PSA indiquera qu’un seuil de valeur aura été dépassé.  Dans ce cas,  on prélève avec une aiguille des morceaux de la prostate pour les examiner au microscope.  La biopsie peut provoquer de l’angoisse, de la douleur et d’autres inconvénients.’[e]

 

 

 

Cher Monsieur Van Brabant, une biopsie peut provoquer de la douleur?  Vous blaguez ou quoi ?  Il est complètement cinglé ce mec!  Fou et imbécile à lier!

 

 

 

J’en ai subi trois à vif, des biopsies de la prostate (la prostate, en réalité un truc au fond minuscule), sans anesthésie. Deux fois par un  charcutier-urologue, partisan de traiter les patients à la dure, et dont je tairai l’établissement auquel il ressortissait.  Qui m’a prélevé une première fois 6 tissus (6 points en langage urologique) et une autre fois 12.  Alors, cher monsieur Van Brabant, chaque fois qu’on y pique dans cet endroit hypersensible dans le fin fond de l’anus, cela produit à coup sûr une douleur atroce, surtout qu’elle est précédée d’un claquement sec comme un coup d’arme de poing.  Mais ce n’est pas tout, après la procédure, quand je suis allé uriner (et mon cher charcutier-urologue ne m’avait nullement prévenu), j’ai uriné presque du sang pur et par la suite, durant trois semaines, j’ai déféqué, uriné et éjaculé du sang (bonjour les caleçons !).  Sans parler de cette sensation de barre incandescente dans l’anus que j’avais l’impression d’avoir durant le retour chez moi en voiture pourtant assis sur un coussin moelleux.  Disons aussi que même un toucher rectal (palpation de la prostate par le médecin, évidemment par voie anale) est désagréable en cas d’adénome car on presse la prostate donc il y a une besoin urgent d’uriner, outre le fait qu’un corps étranger pénètre dans l’anus ce qui, pour les hétérosexuels est relativement invasif et désagréable.

 

 

 

Mais, après cela, fort heureusement, j’ai changé de crèmerie et ai trouvé un urologue d’un établissement universitaire de Bruxelles (flamand) qui me soigne depuis environ 7 ans et qui a procédé à une seule biopsie l’année dernière, ce qu’on appelle ‘deux points’ (two points for ro-bin !), et j’ai été impressionné car je n’ai pratiquement pas ressenti de douleur, simplement deux désagréables pincements, ni même de forte douleur par après (le lendemain j’étais à Pairi Daiza, sans aucune gêne pour marcher).

 

 

 

L’auteur de l’article pèche aussi par d’autres inexactitudes qui, d’un point de vue médical, sont dangereuses.

 

 

 

Premièrement, il associe taux élevé de PSA (>4) au cancer. Passant sous silence qu’on peut avoir un PSA supérieur à 4 en cas d’adénome de la prostate (une augmentation de volume bénigne).

 

Deuxièmement, nulle part dans son article ne parle-t-il d’un examen essentiel, le ‘toucher rectal’ qui, majoritairement chez un urologue ou médecin généraliste d’expérience, permet de déceler des ‘duretés’ synonymes de risque de cancer (une prostate normale est ‘molle’ sans dureté ou induration, un durcissement est automatiquement suspect; chez l’auteur Cornelius Ryan – Un Pont trop loin, etc. – on découvrit ainsi le cancer dont il souffrait et dont il mourut).

Troisièmement, l’auteur fait un peu trop facilement le lien entre taux élevé de PSA = risque de cancer = exérèse partielle ou totale que pratiquent nombre de spécialistes en urologie avec le risque subséquent de fuites urinaires et d’impuissance quand des nerfs vitaux sont endommagés en cours d’opération. (Et il n’y a pas que les spécialistes qui sont partisans de traitements agressifs, invasifs; mon urologue m’a confié qu’en cas de cancer même non malin ni agressif, nombre de patients insistaient pour un traitement ‘dur’ par simple angoisse de mourir à cause de la tumeur).

 

Quatrièmement, l’auteur de l’article n’est pas à la pointe de ce qui se fait actuellement dans le domaine de l’imagerie médicale  À l’UZ de Jette-Saint-Pierre par exemple, on pratique des ‘Histoscans’.  Il s’agit d’une invention belge à laquelle a contribué mon urologue.  C’est une échographie par voie anale dont l’image sur écran est en couleurs et en trois dimensions et permet – même sans devoir nécessairement recourir à une biopsie – de déterminer quelle zone est cancéreuse, ainsi que le volume de la tumeur.  Malheureusement, l’Histoscan qui est un procédé d’imagerie médicale avancé n’existe qu’en trois exemplaires en Belgique dont deux non ou peu utilisés.

 

Cinquièmement, ce que l’auteur prône, c’est essentiellement : ‘ce qu’on ne connaît pas ne fait pas de tort[f], c’est-à-dire de rassurer une opinion publique en lui disant de ne pas trop s’en faire, car il s’agit souvent en cas de cancer de la prostate d’une tumeur à développement lent (ce fut le cas de mon défunt père et le mien actuellement, mon médecin urologue m’a d’ailleurs dit que je mourrais d’autre chose que d’un cancer, youpi !).  Ce qui est démenti par la pratique.  J’ai connu un médecin avec une valeur normale de 4 de PSA qui a dû être opéré rapidement car la forme de cancer dont il souffrait (cf. Gleason) était létale.  Mais l’auteur affiche la couleur: ‘pour un homme de 55 ans avec un PSA de 7 ng/ml (…) la possibilité qu’il s’agisse d’une forme maligne de cancer s’élève à moins de 10 %  Oubliant que sans toucher rectal ou échographie, il peut s’agir d’un adénome banal, oubliant qu’il faut de toute façon surveiller régulièrement l’évolution du PSA et palper la prostate ou faire des échographies si nécessaire.  Je le sais bien, un banal adénome peut à un certain moment se transformer en cancer de la prostate.

 

 

Le problème avec des experts dans le genre de monsieur Van Brabant  c’est qu’ils sont experts dans une matière qu’ils connaissent de l’extérieur, ce sont des théoriciens sans cette connaissance du terrain qu’ont les praticiens de l’art de l’urologie attachés à des institutions universitaires. Ils pontifient, rédigent un ‘papier’ qui, à première vue superficielle paraît bien pondu.  Écrire un tel article, cela pose son homme vite fait bien fait.  On se fonde sur des statistiques et non pas sur les dernières connaissances dans le domaine abordé. On a donc tout prouvé.  Pour moins de 10 % de victimes potentielles, pourquoi se casser la tête à faire des prises de sang et à angoisser les hommes?

 

 

 

Aberrant cette opinion venant d’un expert d’un service fédéral !  Qui n’est certes pas un imbécile et qui sait certainement tout ce que mon expertise de patient souffrant d’un adénome, cancéreux de surcroît, m’a apporté au niveau de la connaissance intime du sujet.  Mais simplifier dans le but de rassurer la population, ne pas être complet dans une matière touchant autant de victimes potentielles d’adénomes et de cancers de la prostate, est imbécile.  Et prôner l’inaction encore plus.

 

 

 

Comme je l’ai dit, lançons un appel solennel pour que soit inscrit dans la déclaration des droits de l’homme, le droit à l’imbécillité.  Je ne comprends pas que les révolutionnaires français ni par après les spécialistes de l’ONU tablant sur cette problématique, aient pu passer sous silence ce droit inaliénable auquel nous aspirons tous.  Rappelons-nous, l’ex-président US G.W. Bush, déclarant que l’Irak possédait des armes de destruction massive ou, plus tard, que la guerre en Irak avait été gagnée, avait été l’un des propagateurs de masse de l’imbécillité sans frontières.  Il y en eut des millions d’autres, mais pas suffisamment pour faire la différence.

 

 

 

Imbéciles de tous les pays, unissons-nous! Répandons notre crétinerie tous azimuts, faisons-nous connaître!  Il y va de la survie de notre espèce!

 

 

 

 

 



[a]Article dans ‘De Standaard’ du 8 août 2014

[b]Articulet dans ‘De Standaard’ du 11 août 2014

[c]Extrait (aménagé en fonction du contexte décidément ironique), cf. ‘Heydrich et la Solution Finale’ par Edouard Husson

[d]De Standaard du 1 août 2014

[e]Toujours dans le Standaard, je crois du 8 août 2014, mais je n’ai pas conservé l’indication de date

[f]Intertitre placé par le quotidien en 2e partie de l’article d’opinion de l’expert

 

16:19 Écrit par ro-bin | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.