20/02/2014

Moi, Premier Ministre de Belgique...

Vous vous souvenez tous du ‘Moi, Président de la République’ la phrase-clé de François Hollande lors de son débat avec Nicolas Sarkozy.

 

Imaginons ce que des candidats premiers ministres de Belgique auraient à dire, selon leur coloration politique…

 

Le candidat du Progressiste (nœud pap rouge)

Moi, Premier Ministre de Belgique, je ferai en sorte qu’on abaisse les impôts et qu’on diminue les charges patronales, car, personnellement (il rectifie son nœud papillon), je trouve dégoûtant que les gouvernements précédents n’aient jamais tenu compte de la charge fiscale énorme qui pèse sur le pouvoir d’achat de nos citoyens, les travailleurs ainsi que ceux qui n’ont pas cette chance de pouvoir travailler. C’est un affligeant mais nous sommes en effet le deuxième pays en Europe si on considère le niveau élevé de prélèvements fiscaux directs et indirects.  Je le clame bien haut et fort, c’est une honte!

 

Moi, Premier Ministre de Belgique, je vais poursuivre sur la lancée éthique et permettre que nos animaux de compagnie, eux aussi, aient la liberté de choisir leur propre mort dans la dignité, je vais ainsi étendre la mort assistée afin qu’on puisse – à leur demande ou de celle de leurs ayants droit, et en cas de souffrances longues, pénibles et inutiles – utilement secourir chats, chiens, canards, oies, lapins, pigeon-ramiers, Bernaches et autres de compagnie.

 

Moi, Premier Ministre de la Belgique, je promets que je restituerai une certaine dignité à la Fonction, que n’avaient pas nos prédécesseurs hélas, vous ne me verrez jamais à ce genre d’émission de la RTBF de Joëlle Scoriers appelée ‘69 minutes sans Chichis’, je ne ferai pas comme certains candidats flamands, de l’exhibitionnisme en me montrant en maillot ou à moitié nu dans une quelconque revue à grand tirage, non j’ai une bonne idée de ce qu’un Premier Ministre doit être, il doit être irréprochable à tous les points de vue.  Vous vous imaginez me voyant, moi Premier Ministre de Belgique avec des chaussures sport aux pieds, même dans ma vie privée, ou en maillot de bain?  Je trouve, personnellement, répugnant, les politiciens qui font de tel exhibitionnisme populaire.

 

Moi, Premier Ministre de Belgique, je ferai en sorte, à la différence de tous les gouvernements précédents, qu’on n’expulse plus autant d’étrangers émargeant aux CPAS, d’illégaux ou, aussi, de chômeurs de longue durée.  Le Parti Socialiste a toujours été (rectification du nœud papillon rouge) un parti épris et empreint d’humanisme, nous les Progressistes de crin rouge nous pensons aux pauvres, aux démunis, aux sans-abris, nous prendrons l’argent là où il se trouve, chez les patrons, chez les Crésus et restituerons ce qu’ils ont volé, via de justes compensations, aux nécessiteux, aux sans emplois, à ces démunis qui me fendent le cœur.  Nous rétablirons le principe marxiste du ‘chacun selon ses possibilités, à chacun selon ses besoins’.  Mes Amis, mes Camarades, mes Sympathisants, mes Futurs Électeurs, Moi, Premier Ministre de Belgique, je vous promets un avenir bien plus rose qu’avec ces mécréants de politiciens qui au sein des gouvernements précédents ont plongé notre pays dans la misère et la turpitude sociale.

 

Le candidat du parti qui lorgne vers Rome

Moi, Premier Ministre de Belgique, je vais leur montrer de quel bois se chauffent les Ardennais, je vais leur montrer aux habitants des autres provinces que nous aussi, les têtes dures, nous avons notre mot à dire pour l’avenir de ce pays.

 

Moi, Premier Ministre de la Belgique, je donnerai à chaque candidat de notre parti déjà élu et ayant fait ses preuves toute chance de figurer en place utile sur les listes électorales, je ferai en sorte que règnent en maîtres les saines valeurs de la démocratie, de l’humanisme et du respect d’autrui.

 

Moi, Premier Ministre de la Belgique, je vais m’atteler à détricoter toutes ces mesures légales permissives qui font que tout un chacun peut décider dans son coin qu’il en a marre de cette existence qui nous a été donnée et qu’il peut dès lors entamer une procédure – légale – de mort assistée.  Les gouvernements précédents où domine l’élément de la franc-maçonnerie a fait en sorte d’instaurer une tyrannie de la soi-disant Liberté bien pire que ce que faisait Staline.  Pour nous démocrates et humanistes, la Liberté s’arrête là où commence celle des autres, si un embryon est bien là gemütlich dans le ventre de sa chère mère, qui suis-je moi, politicien mais aussi Premier Ministre de Belgique, pour l’empêcher de naître ?  Et qui est-elle cette femme qui dit être sa mère et qui déciderait que ce futur pioupiou n’aurait pas le droit de naître? Non !  Nous démocrates et humanistes, nous sommes à l’écoute des gens, nous savons ce que leur cerveau recèle sans même qu’eux en soient conscients, nous ne nous immisçons pas dans leurs choix ni leurs libertés fondamentales, non ! Nous leur indiquons la bonne voie à suivre alors que des gauchistes et francs-maçons leur ont embrouillé l’esprit avec de pseudos arguments éthiques de soi-disant choix et libertés!  Moi, Premier Ministre de la Belgique je serai le garant inconditionnel de la Liberté pour tous de choisir en toute conscience selon nos valeurs fondamentales, durcies à l’aune de 2000 ans de démocratie et d’humanisme romains.  Et je vais refaire la Belgique, détruire par exemple cette laideur qu’est Charleroi et reconstruire une cité magique sortie de terre et des champs, la Nouvelle Jérusalem, le Nouvel Eden!

 

Costumes et cravates bleus, chaussettes, assortis

Moi, Premier Ministre de la Belgique, je vais abaisser les impôts de manière drastique et les charges patronales de manière tout aussi drastique car les gouvernements marxistes précédents ont précipité notre pays dans une misère patronale qui fait de Notre Beau Pays la risée de l’Europe économique.

 

Moi, Premier Ministre de la Belgique, je tendrai la main à nos anciens adversaires de la N-VA, nos alliés idéologique de centre-droite, car comme eux, nous désirons une économie de marché sans entraves marxistes-léninistes, nous désirons comme eux flanquer dehors tous ces assistés à charge des CPAS et de l’ONEm.  Nous voulons une Belgique forte, une Belgique de ceux qui se lèvent tôt non pas pour se rendre au café, mais de ceux qui vont travailler et contribuent ainsi à produire des richesses pour les patrons.

 

Moi, Premier Ministre de la Belgique, je vais poursuivre cette œuvre gigantesque de destruction architecturale d’enlaidissement de nos paysages urbains, villageois, je vais faire en sorte de continuer sur la lancée de la bétonisation à outrance des paysages ruraux comme cela se fait déjà dans les communes du Brabant wallon qui ont la chance d’être gérées par des gestionnaires de bon crin bleu pensant avant tout au bien-être des populations que dérangent tant d’espaces verts et de nature.

Moi, Premier Ministre de Belgique, je vais traquer la fraude sociale tous azimuts, je vous le promets et je vais empêcher qu’on entrave la libre entreprise comme par exemple avec ces projets stupides de caisses intelligentes.

 

Costumes et cravates verts, jupettes et tops verts

Moi (il faudra choisir car la direction est bicéphale) premier Ministre de Belgique, je ferai en sorte que chaque maison soit obligatoirement munie de panneaux photovoltaïques et que dans chaque jardin il y ait au moins une éolienne. J’interdirai aux moins de 65 ans de prendre la voiture pour des trajets privés ou professionnels de moins de 10 kilomètres, j’interdirai la vente de toute voiture ayant une capacité de chevaux fiscaux supérieure à 8.

 

Moi, Premier Ministre de la Belgique, je ferai en sorte que les couleurs du drapeau national soient modifiées afin d’inclure le vert, le symbole de la Nature que je m’efforcerai de préserver.

 

Moi, Premier Ministre de la Belgique, je vais débétoniser nos paysages urbains et villageois, détruire les usines, les logements sociaux, ces chancres, transformer en parcs publics tous ces espaces de prairies non exploitées.  Je vais favoriser le Retour à la Nature, j’imposerai un cursus de ‘paysannerie’ dans les universités afin que des jeunes de plus en plus nombreux choisissent de devenirs fermiers et éleveurs de bétail.  Et je ferai en sorte que toutes les classes dans tout le pays aient des circuits obligatoires de découvertes naturelles, afin qu’on leur montre enfin ce qu’est un arbre, une plante, une fleur, une forêt.

 

Le PTB

Moi, Premier Ministre de la Belgique, je vais d’office nationaliser toutes les entreprises de plus de 5 travailleurs et les grouper en kolkhozes et sovkhozes à l’instar de ce que faisaient nos prédécesseurs en URSS.  J’instaurerai des camps de rééducation pour les personnes qui ne montreraient pas suffisamment d’ardeur au travail obligatoire ainsi qu’aux anciens patrons déchus et remplacés par des gestionnaires issus de la classe ouvrière.

 

Moi, Premier Ministre de la Belgique, je vais redistribuer les revenus, donner aux démunis et prendre aux fortunés.  ‘À chacun selon ses besoins!’  Je supprimerai l’armée et la remplacerai par un service civil obligatoire tant pour jeunes gens que jeunes filles. La police sera démantelée et remplacée par une milice de volontaires issus des classes sociales ouvrières. Je ferai abolir la tyrannie royale et ferai proclamer la République en Belgique.  Moi, Président de la République de Belgique, je signerai des  traités d’amitié et de coopération avec des Nations sœurs telles le Vietnam, la Chine et la Corée du Nord!  Le chinois deviendra une langue obligatoire du cursus scolaire

 

Bleu mais flamand

{ici, sans blague, je me base sur une publicité électorale vue et découpé dans De Standaard des 15-16 février 2014, cf. italiques}

 

Moi, Premier Ministre de Belgique (il s’agit d’une dame qui ne suit pas de régime alimentaire et n’a jamais été candidate au titre de Miss Belgique), je ferai en sorte ‘que vous vous sentiez en sécurité et que vous ayez de l’espace pour vos convictions, ceux qui n’en disposent pas, nous les accueillerons, ceux qui en abusent, nous les mettrons au-dehors du pays.’

 

Moi, Premier Ministre de Belgique je ferai appliquer la Loi d’une manière aveugle, sans crainte ni peur pour les conséquences humaines ni les risques collatéraux, car qui abuse de notre proverbiale générosité sentira l’acier de notre Juste Loi lui tomber sur la tête.

 

Moi, Premier Ministre de la Belgique, je m’occuperai de sécurité en priorité, je ferai installer des caméras à tous les coins de rue, je ferai en sorte que les citoyens malhonnêtes ne puissent faire un seul pas, commettre un seul acte, contraire à la Loi, sans que le Juste regard de l’Autorité ne le consigne et ne le réprime aussitôt.

 

Moi, Premier Ministre de Belgique, je vais rétablir les libertés fondamentales en accentuant et étendant l’application des amendes administratives, en visant particulièrement ceux dont l’ADN ou des déséquilibres chimiques du cerveau conduiraient à la délinquance ou au crime.  Et à cet effet, je ferai faire des analyses d’ADN et chimiques obligatoires ciblant en particulier les populations de notre pays ayant une propension criminogène naturelle.

 

J’aurai à cœur de libérer le commerce du joug marxiste et de restituer aux patrons les fortunes qui leur reviennent de droit par des ponctions fiscales, d’amendes administratives et autres charges chez les plus démunis et les plus nécessiteux. Je rétablirai ainsi le juste équilibre économique nécessaire à la relance commerciale de notre Pays qui a été saboté par les gouvernements marxistes-léninistes précédents. 

 

Et la N-VA?

 

Moi, Bartje, Premier Ministre de Belgique, je signerai une Loi de dissolution de la Belgique et revêtirai l’habit de Premier Ministre de la République Flamande : België barst! (que la Belgique crève), Leve onafhankelijke Republiek Vlaanderen (que Vive la République flamande indépendante).

 

Et les autres partis flamands?

Incolores, inodores, insipides, ont-ils des programmes d’ailleurs ou des politiciens en vue?

16:33 Écrit par ro-bin | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.