21/09/2013

Belgitudes bis

Vu hier soir une interview d’un gus chargé de la protection nucléaire en Belgique à propos de fûts contenant des produits radioactifs susceptibles de fuites.  Il a dit textuellement ‘on ne peut rien contre la Nature’.  Oubliant que le nucléaire est le fait de l’homme, leur entreposage dans des fûts est le fait d’hommes, et les fûts sont une construction de l’homme.  Donc dire qu’on ne peut rien contre la Nature équivaut à dire qu’il n’est pas à sa place car lui qui est chargé de la surveillance et de la protection de la nature contre les atteintes de déchets ou de retombées nucléaires, ferait bien de se faire examiner le ciboulot vite fait bien fait.  Ça c’est l’argument type des losers, des perdants, des apparatchiks, ‘c’est pas moi, c’est lui, c’est elle, c’est la Nature, c’est dans l’ordre des choses, j’ai rien pu faire, nous ne le savions pas.’

 

Dis mec, t’as été nommé là pour réfléchir à ce genre de problèmes, les prévoir, les anticiper et quand c’est trop tard, trouver une solution pour éviter pollution ou dommages collatéraux.  Et tout rejeter sur la Nature, c’est n’importe quoi. Dégage!

 

Allô quoi mec? Dans le privé, un mec comme toi serait dehors en moins de deux.  Dans l’administration, peut-être que par la suite, tu auras une promotion ou un parachute doré de quelques millions d’euros.

 

Avez-vous remarqué, chez Ecolos, ils sont tellement peu sûrs d’eux ou méfiants, qu’ils ont une direction bicéphale (un bien grand mot à mon sens) et ils n’ont même pas osé nommer de président de parti, mais des secrétaires… Comme du temps de l’URSS où à la tête de l’état il y avait un secrétaire.  Sauf qu’ici le secrétaire mâle ne montre pas des dents tandis que la secrétaire femelle les montre tout le temps, tel un rapace affamé.

 

Par contre, dans les autres partis, on a bien des présidents.  Ceux du CD&V, SpA, Groen, sont tellement incolores, inodores et insipides qu’on ne connaît même pas leurs noms et on serait incapables de les reconnaitre dans la rue ni dire quel est le contenu de leurs programmes de partis spécifiques, ni même s’ils ont jamais eu une idée de leur vie.  Côté francophone, tout le monde sait que Reynders en a lui des idées, lui qui est la belle-mère du mouvement réformateur et de Charles Michel (quel beau casting), tout comme Mme. ‘Non’ l’est restée au CDH  Mais, à la N-VA, là on sait qui est le boss incontestable.  Il est le seul à pouvoir parler et dire la doctrine tout comme les dogmes du parti.  Tel un Pape flamand.  Quand Siegfried (quel prénom cornichon) Bracke a osé dire que peut-être une énième réforme de l’état ne serait peut-être pas nécessaire en 2014, oui peut-être pas après tout, il a tout de suite été remis à sa place de cancre par Bart 1er  Conquistador.

 

Ce qui m’amuse quand je vois des interviews de dirigeants de parti, c’est de voir la gestuelle des mains qui se pointent vers le haut, d’un geste d’imploration, un peu comme le ferait le Pape pour unir et rassembler autour de lui ses fidèles.  Mais, je ne leur achèterais pas de voiture à ces dirigeants de partis belges, flamands ou francophones, ni de seconde ni même de première main.  Du vent, oui, je le leur achèterai volontiers car ça c’est leur spécialité.  Ou du bidon, pas des fûts radioactifs, pour ça il y a un autre spécialiste contre-Nature.

 

Vous connaissez tous Sybille, je présume et son artiste de fille?  Sybille s’est exprimée sur un sujet personnel (une aventure sentimentale il y a près de 40 ans ayant débouché sur la création d’un être humain écartelé entre trois familles dont certaines la revendiquent, d’autres pas), à deux reprises.  Et selon Moustique, ce fut «un événement télévisuel d’exception qui a offert au passage une part de marché de 39 % à RTL-TVI.»  En passant, je suppose que Moustique ignore ce qu’est un événement télévisuel d’exception, mais au pays des aveugles, les borgnes sont rois…

 

J’ai vu la bande-annonce sur Dame Sybille et cela m’a suffi.  Je pensais que Dame Sybille était de la Haute Société Belge, de la Bonne Classe, une VIP quoi.  Qu’ai-je vu: une rancunière, une aigrie, qui lavait son linge sale en public, et Vier (chez les Flamands) et RTL-TVI en francophonie, ce ne sont pas des gages de reportages sérieux après tout. En plus, du point de vue linguistique, elle s’exprimait sans finesse, comme madame tout le monde presque du côté de la rue Haute (de mon temps s’entend, car l’accent là-bas maintenant est un rien différent, plus sud de la France).  Comme quoi l’idée que j’ai de la Haute ou de la Bonne Classe est tout à fait fausse.  Et paraît-il, sa fille serait une artiste.  Dont j’ai déjà aperçu certaines œuvres dans des photos la montrant à l’avant-plan ou de profil.  «Personne qui se voue à l’expression du beau, pratique les beaux-arts, l’art.» me suggère le Petit Robert.  Et, sans doute dira-t-on de Stromae qu’il est un artiste accompli. Oh, mais oh, jamais entendu parler de Da Vinci, de Bach, de la Callas, de Picasso, Dali, là-bas dans le monde people?

 

Que ne ferait-on pas pour mettre un peu de piment dans notre morne existence.  Feuilletant les programmes de Moustique, j’ai ainsi vu que la Une allait passer (le mercredi 18 septembre) ‘Fantasmes ! Sexe, fiction et tentations’ c’est-à-dire ‘un voyage au cœur des perceptions sexuelles et de l’imaginaire sexuel à l’aide de films, de photos, de livres, d’images suggestives et de témoignages rares d’artistes sur ce sujet tabou.’  Ensuite, il y a ‘Ça glisse au pays des merveilles’, soit ‘Depuis sa création, le cinéma pornographique s’est fait une spécialité de détourner, en les pimentant légèrement, les succès du 7e Art.’

 

J’ai l’impression que la RTBF découvre l’eau chaude ou la porte ouverte.  Freud est tout de même mort depuis 1939 et il faut maintenant qu’on parle d’un sujet tabou, le sexe.  Je ne suis pas prude, mais si la RTBF souhaite briser les tabous et sortir des sentiers battus et rebattus, qu’elle passe ‘Baise-moi’ ce film de tueuses en folie, qui avait fait scandale en France et même été interdit.  Dans ce film, outre les scènes de violence, celles de viol, celles – rares – du meurtre d’un enfant par les deux protagonistes, il y a des scènes de sexe, vraiment hard, tout autre chose que ces simili-scènes de sexe qu’on peut voir sur certaines chaînes roses après une certaine heure ou quand on a des insomnies, la nuit.  Et pas nécessaire d’organiser un débat après le film pour expliquer le pourquoi, le comment, etc.  Les images parlent pour elles-mêmes.

 

Vous avez remarqué, la grande mode, maintenant, ce sont les Joyeuses Entrées de nos Souverains un peu partout dans le pays. Et en Belgique l’épouse d’un Roi est une Reine tandis qu’en Angleterre l’époux d’une Reine n’est qu’un Prince consort.  C’est beau de voir ces bambins et ces jeunes écoliers souriants et enthousiastes qu’on oblige à attendre durant des heures, parfois dans la pluie, on leur fournit des milliers de drapeaux belges et on leur fait répéter le mouvement d’agiter ces drapeaux au passage des Souverains, en criant alternativement ‘Vive le Roi !’, ‘Vive la Reine !’, vive la Belgique (Leve de Koning, Leve de Koninging, Leve België, tandis que d’autres crient België barst !)  Quand je vois des photos d’époque de l’URSS et des grands rassemblements spontanés, je me dis qu’URSS et Royauté en Belgique, même combat, même spontanéité dans les mouvements de foule.  Et, vous rendez-vous vous compte, à Wavre, nos Souverains ont même caressé les fesses du Maca, faut le faire.  Et, par ailleurs, que ne ferait-on pas pour récupérer un zeste de popularité !  Bart 1er l’Impérial d’Anvers a déjà fait savoir qu’il serait empêché pour accueillir en personne le Roi et la Reine lors de leur Joyeuse Entrée à Antwerpen.

 

À Anvers, Bart 1er l’Imperatore a décrété que ce serait désormais tolérance zéro pour les fumeurs de hasch.  Alors qu’une circulaire ministérielle aux procureurs-généraux du Royaume avait conseillé de ne pas poursuivre ceux qui détenaient du hasch pour leur consommation personnelle (donc pas pour la vente en gros).  Je vois dans la DH qu’à Rixensart, deux jeunes ont été arrêté le samedi 14 octobre car ils fumaient des joints sur la voie publique et détenaient du matériel pour rouler des joints.  Le journal dit qu’ils ont été privés de leur liberté.  Donc Rixensart, encore plus fort qu’Anvers. Je n’ai pas d’avis sur le hasch ni sur les joints car je n’en ai jamais fumé.  Mais ce qui me fait gerber c’est que des entités communales se fichent pas mal de l’application d’une circulaire ministérielle aux procureurs-généraux.  Comme quoi, comme on disait d’un collègue jadis, ‘un petit monsieur d’une énorme importance’, ce Bart 1er Imperatore et à Rixensart, ça ne vaut nin mieux.

 

J’ai été à une crémation en Flandre récemment.  Durant la collation, on nous zieutait un peu de traviole, nous les deux seuls francophones, même quand nous parlions strictement entre nous.  Puis, comme j’ai baragouiné dans le langage du cru (je suis quadrilingue, dont le néerlandais), là, du coup, on nous aimait bien et on nous souriait.  Comme quoi, les Flamands, il faut pas grand-chose pour leur plaire, juste parler leur langue et ils sont contents.  Comme nous Wallons et francophones quand nous allons à la côte flamande, du moment qu’on nous cause dans notre français natal, nous sommes contents, nous n’en demandons pas plus…

 

15:32 Écrit par ro-bin dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.